Éditorial

Éditorial mai 2022

 

 

Actualités

 

 

 

Aux adhérents et sympathisants, 

 

Le 28 avril 2022 nous avons pu à l’issue d’une procédure de vote électronique, organisé de main de maître par Olivier Giron, renforcer le conseil d'administration (CA) avec l’accueil de quatre nouveaux membres.

 

Les fonctions au sein du bureau ont été par la suite redéfinies.

 

Le CA et le bureau ainsi stabilisés, cela va nous permettre d’engager la suite d’un travail concerté sur des thèmes choisis.

 

Lors du prochain CA qui aura lieu pendant les journées interUHSA prévues à Lille les 23 et 24 juin 2022 en présentiel et distanciel, nous pourrons commencer à travailler à l’élaboration d’un règlement intérieur qui puisse accompagner la question du sens de l’association, de son souci éthique et de ses règles.

 

Cela pourra aider à formaliser un espace de réflexion ouvert sur d’autres disciplines qui viendra alimenter le va et vient permanent et indispensable entre théories, rencontres cliniques et dynamiques institutionnelles.

 

Du côté de la fonction de représentation de l’ASPMP auprès de notre tutelle santé et de ses partenaires, le calendrier semble s’accélérer avec la venue de l’été.

 

La feuille de route sur la prise en charge sanitaire des PPSMJ va se clôturer prochainement laissant la place à une nouvelle avec de nouvelles priorités.

 

Souhaitons que les priorités énoncées rencontrent les nôtres.

 

Si la place de l’ASPMP et de la Coordination Nationale des UHSA est acquise dans les groupes de travail (GT) en cours :

-     GT cahier des charges

-     GT financement des UHSA

-     GT 2ème tranche des UHSA

Notre place dans la relecture du Guide Méthodologique n’a pas été à la hauteur de nos attentes. Nous avons ainsi 15 jours pour relire une dizaine de fiches et donner notre avis.

Dans ce contexte, nous allons peut être devoir, comme lors de la dernière modification en 2019, communiquer sur nos désaccords.

 

Enfin, un groupe de travail sur la Santé mentale des personnes détenues avec la DAP serait en cours de préparation.  Nous avons demandé qu’il y ait des réunions santé préparatoires au travail avec le partenaire pénitentiaire pour travailler la concertation.

Voyez comment la poursuite de la tâche s’avère ardue mais incontournable.

 

Si le collectif continue à prendre forme, il prendra sens et vice versa, et nous permettra de ne rien lâcher et d’envisager avec engagement l’organisation des prochaines journées des secteurs de psychiatrie en milieu pénitentiaire.

 
 
Pour le bureau,
 
Dr Pascale GIRAVALLI, 
Présidente de l'ASPMP
 

 

Adhésion

 

L'adhésion à l'ASPMP permet de contribuer au fonctionnement et à l'indépendance de notre association.

 

Possibilité d'adhésion en ligne en cliquant sur le lien ci-dessous :

Adhésion avec le formulaire à imprimer et paiement par chèque :

Adhésion-Cotisation 2022.docx
Document Microsoft Word [728.6 KB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association des secteurs de psychiatrie en milieu pénitentiaire